Avant/Après : Rénovation d’un appartement familial de 128 m2.

Avant/Après : Rénovation d’un appartement familial de 128 m2.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Objectif : donner du caractère à cet appartement familial très lumineux mais vieillot, au deuxième étage d’un immeuble des années 1990.

+ Les points forts :

  • Très lumineux.
  • Triple exposition.
  • Disposition atypique : trois chambres et une salle-de-bain d’un côté, une chambre avec salle-de-bain complètement à l’opposé.
  • Une pièce séjour et une pièce salle-à-manger, séparés par la cuisine.

+ Les points à améliorer :

  • Une décoration datée
  • Du carrelage blanc au sol dans chaque pièce
  • Des murs crépis
  • Un couloir inutile entre la chambre parentale et la salle de bain
  • Une cuisine et surtout un plan de travail, qui n’était pas au goût des propriétaires

Budget travaux : 55 000€

Budget mobilier sur mesure : 15 000€.

Entrée avant.

Cette « vraie » entrée dans un appartement (4 m2, placards intégrés, miroirs) est une aubaine ! Mais quelle tristesse ! Des murs uniformes (crépis), cette entrée qui donne directement sur l’alcôve du salon manque décidemment de caractère !

Proposition de Trencadís Design.

Entrée après.

Un bleu paon sur un mur donne le ton et dynamise l’ensemble, pour une bonne humeur assurée en rentrant chez soi. Comme partout dans le reste de l’appartement, le carrelage blanc 20×20 a été remplacé par du parquet en chêne blanchi pour réchauffer l’ensemble.  Le bois, souhait des propriétaires, est en effet très présent dans les pièces, et particulièrement dans cette entrée ! en témoignent la suspension, les patères, la console et la bibliothèque.

Le compteur électrique, peint de la couleur du mur, a quasiment disparu.

« Tous les matins », racontent les propriétaires, « c’est toujours la course et la bousculade. Les enfants partent tous en même temps, le grand ne retrouve jamais sa chaussure gauche, et la petite n’arrive pas à décrocher son manteau dans la penderie ». Le papa s’énerve de ne pas se rappeler sur quel meuble il a déposé ses clés de voiture la veille…Les propriétaires souhaitaient une entrée or-ga-ni-sée !!!  Avec un banc, pour s’asseoir, enfiler ses chaussures et les ranger grâce à des tiroirs coulissants intégrés, ainsi qu’un meuble pour déposer courrier, portefeuilles et clés en arrivant…et les retrouver immédiatement en partant ! Trencadís Design a travaillé en collaboration avec un menuisier pour arriver à ce résultat sur mesure (Cf Post Mobilier sur mesure). Enfin, les patères, en chêne également, animent le mur de façon aléatoire. Leurs formes rondes adoucissent le mobilier et répondent à l’arrondi de l’arche et de la suspension, et permettent à tous, petits et grands d’accrocher leur manteau, veste, raquette de tennis.

Les pièces principales :

Le séjour.

Avant.

Bénéficiant d’une belle vue sur le Jura et d’une belle luminosité grâce à deux portes-fenêtres et de peu de vis-à-vis, le séjour mesure presque 27m2. L’arche au-dessus de la porte, donnant sur l’entrée et le couloir, avait séduit les propriétaires par son côté arrondi et doux, mais ne suffit pas à réchauffer l’ensemble qui parait froid et triste.

Après.

Exit le carrelage blanc et le mur crêpis, le bleu et le bois poursuivent leur association pour dynamiser et réchauffer la pièce. Tous les meubles, que les propriétaires possédaient déjà, ont trouvé une place, donnant un effet cosy, La suspension, visible dès l’entrée est identique pour marquer la continuité. Les matières naturelles comme le parquet et certains meubles, les rideaux en lin, le tapis marocain Kilim en laine, les tapis en peau, le cuir et l’osier contribuent à rendre l‘ambiance chaleureuse et authentique.

Avant.

Après.

Le mur du fond, perpendiculaire à l’arche, s’est vu entièrement habillé d’un grand meuble multifonction sur mesure. Il fallait en effet composer avec les nombreux romans, magazines et BD, l’ordinateur familial et son imprimante, et la propriétaire, qui travaille depuis chez elle, souhaitait un « bureau intégré ».

Défi relevé haut la main puisque ce meuble rempli toutes les fonctions, et avec ses jeux de pleins et de vides, permet de laisser apparents les objets déco et de cacher les dossiers et l’imprimante. La porte coulissante permet d’accéder à l’ordinateur, et de le cacher au besoin. La propriétaire est ravie de son « caisson » qui lui permet de travailler sur un vaste bureau, et de le ranger en un clin d’œil lorsqu’elle a terminé ou bien lorsqu’elle reçoit.

 

De multiples coussins à motifs et textures différents accueillent les convives dans le canapé.

Le bleu denim du mur est réhaussé par des touches de cuivre et d’or.

La cuisine.

Avant.

De gros efforts d’imagination ont été nécessaires pour que la propriétaire se sente bien dans cette cuisine, dont d’emblée, le plan de travail en granit rouge veiné de noir la reboutait. En outre, les meubles à corniches et barres de spots étaient démodés, les meubles ne touchaient pas le plafond, ce qui, visuellement, chagrinait la propriétaire. L’ensemble faisait vieillot et était trop marqué années quatre-vingt et l’éclairage général était insuffisant !! Mais, faute de budget, il a fallu composer avec l’existant en piochant dans le sur mesure et dans des couleurs soigneusement sélectionnées.

En réalité de bonnes factures, le plan de travail et les meubles blancs, ont finalement réussi leur intégration et se sont modernisés avec quelques astuces !

Après.

En premier lieu, exit la hotte en inox trop imposante, la rangée de spots à corniche au-dessus du bar, totalement démodée, et le meuble à droite qui coupaient la vue. L’imposante crédence en granit a été découpée, inutile d’alourdir davantage ! A sa place, une crédence en verre transparent se fait plus discrète et légère. Tout comme la nouvelle hotte, plus légère visuellement. La couleur des murs, lissés eux aussi, a été spécialement choisie pour s’accorder avec la couleur du plan en granit. Un gris pigeon a été retenu, et fait ainsi la transition entre le salon bleu et la salle-à-manger verte. Un faux plafond a été posé afin d’encastrer des spots et des suspensions ton sur ton au-dessus du bar.

Avant.

Après.

Les meubles hauts ont subi un coup de jeune grâce à la dépose des corniches. Afin de rythmer l’espace, et d’exploiter toute la hauteur sous plafond, des caissons sans fond sur mesure, en chêne pour rappeler les meubles de l’entrée, viennent combler les anciens vides au-dessus et en dessous des meubles, pour ceux qui ont été reposés au raz du plafond.

Un décroché volontaire « casse » le rythme des façades.

Dernière astuce, les poignées ont été changées pour des modèles souples en cuir plus contemporain, dont la couleur se marie avec le bois des caissons, ce qui rajeunit l’allure des meubles et les actualisent.

Enfin, le carrelage blanc a été remplacé par des carreaux de ciment, plus actuels, et réussi parfaitement son raccord avec le parquet !!

La salle-à-manger 

Cette pièce a subi une transformation massive. Comme partout ailleurs, les murs ont été lissés et le parquet de chêne clair a remplacé le carrelage. La porte existante à droite, qui donnait sur un couloir, qui lui-même donnait sur la seconde salle-de-bain, a été condamnée et déplacée à gauche pour s’ouvrir sur la chambre. Une porte à galandage a été installée, à la place d’une porte battante, pour des raisons de gain de place. Pour cette pièce dans laquelle la famille se retrouve au moins une fois par jour pour les repas, les propriétaires ont volontairement choisi un style différent du salon. En effet, le métal (lustre, porte rappelant une verrière atelier, tringle), les couleurs noires et blancs, les imprimés graphiques du tapis et des rideaux contribuent à une ambiance industrielle.

En outre, la couleur verte, associée au beige clair, domine les murs, souhait des propriétaires, pour assortir leurs chaises avec l’ensemble.

Le coin des enfants :

Chacun des trois enfants a sa chambre et partage une salle-de-bain. A charge pour Trencadis de donner du caractère à chacune, en fonction de la personnalité de chaque enfant, tout en gardant une unité.

Cette unité vient des luminaires, les même suspensions et appliques de lecture ont été choisies pour donner un côté moderne, du parquet existant qui a été conservé et des grands placards de rangement laissés blancs. Il fallait également que chacun puisse recevoir un copain à dormir, malgré l’étroitesse de la chambre. Là encore, les propriétaires ont fait appel à du semi-mesure.

Chambre 1 avant-après.

L’ainé des enfants est très actif et sportif, mais a hérité de la chambre la plus petite ! Un duo de couleur bleu-gris et crème traditionnel a été retenu, mais appliqué en biais, et accessoirisé de rouge-orangé (luminaires, détails de linge de lit) pour marquer son caractère dynamique. Un lit-bureau intégré est installé dans l’angle, afin de gagner de l’espace dans cette petite pièce.

 

Chambre 2.

Rêveur est plutôt distrait, ce petit occupant lit énormément et est fan de jeux de société qu’il détient par dizaines. Les couleurs vertes et beiges lui rappellent la nature qu’il aime tant et ont un effet apaisant. Ici, les luminaires ont été choisi noirs pour un côté plus masculin. Les stores à rayures dynamisent l’ensemble. Le lit a été réalisé de façon à se caler parfaitement entre les deux murs du fond, et dissimule de nombreux rangements, utiles pour tous les jeux de société.

Avant.

Proposition de Trencadís Design.

Après.

Chambre 3.

Pour la petite fille de la fratrie, la dernière, un bleu roi sur un mur affirme son caractère volontaire. Un retour au plafond agrandis visuellement la pièce et les stickers dorés, assortis à l’applique au-dessus de son lit adoucissent l’ensemble. Une entorse est faite pour la suspension, sa maman avait craqué pour la couleur de cet abat-jour bleu à grosse perle en bois de chez Smallable. Des stores à motif « œil-de-paon », dans l’air du temps, parachèvent la décoration de la pièce.

Avant.

Proposition de Trencadís Design.

Après.

La salle-de-bain.

Il s’agissait de moderniser la salle-de-bain, « restée dans son jus » depuis la années 1990, marquée par du mobilier intégré démodé, une paroi de douche accordéon en plastique, et une frise dorée.

Avant.

Proposition de Trencadís Design.

Après.

Rajeunie, elle est à la fois intemporelle et neutre. Son carrelage 60×20 actualise l’ensemble et le bleu pétrole délimite le côté baignoire. Les rayures verticales, installées volontairement le long de la colonne de douche, dynamisent l’ensemble. En réalité, il s’agit de carreaux de la même dimension 20×60, mais posés à la verticale pour donner des rayures de haut en bas.

La chambre parentale.

L’ensemble se composait d’une chambre avec un grand placard intégré, d’un couloir avec porte qui donnait sur la salle-à-manger et d’un bloc salle-de-bain derrière le placard.

Comme pour les enfants, la salle-de-bain était d’origine et de couleur beaucoup trop fade aux goûts des propriétaires ! Et quelle place perdue avec ce couloir !!

J’ai proposé de tout casser pour ouvrir entièrement l’espace.

Ainsi la porte du fond a été bouchée et une nouvelle porte à galandage, côté chambre a été percée.

Le placard a été démonté et remonté le long du mur, à la place de l’ancienne porte. Pour des questions pratiques de conduites d’eau, la nouvelle douche a trouvé sa place à l’endroit de l’ancienne baignoire, les toilettes sont restées à leur place, mais changées pour des suspendues. Seul le meuble à double vasques s’est retrouvé au fond de la pièce, au fond de l’ancien couloir.

Proposition de Trencadís Design.

A présent, la pièce compte deux espaces distincts : un espace nuit avec la porte d’entrée, et un espace douche-wc-lavabos-dressing. Grâce à cette nouvelle configuration, les propriétaires apprécient de profiter de la lumière naturelle dans la douche et jusqu’aux vasques ! Ils ont choisi de délimiter les deux espaces par une bibliothèque ajourée qu’ils possédaient déjà.

Côté ambiance, les propriétaires souhaitaient encore du bleu, appliqué sur le mur côté tête de lit. L’ancien parquet a été remplacé par le même chêne clair que dans le reste de l’appartement. La partie humide est délimitée par un carrelage bleu nuit, carré au sol, et à chevrons sur les murs. Les motifs en relief structurent et texturisent cet espace, qui parait ainsi plus grand. Pour adoucir le côté masculin du carrelage foncé, le choix s’est porté sur des miroirs ronds.

Une unité de matière est présente entre les deux espaces :  le bois clair ! Que ce soit le parquet au sol, le meuble vasque et la bibliothèque de séparation, le cadre en bois des miroirs ou des reproductions de Pablo Picasso en tête de lit, il est omniprésent et apporte douceur et chaleur.

Les suspensions choisies (les mêmes qu’au-dessus du bar et que dans les chambres d’enfants) s’accordent aux chevets, repeints pour l’occasion (Cf post « Les astuces déco »).

Enfin, pour cacher les toilettes, trop visibles depuis la chambre, un chariot, autrefois utile dans la cuisine a été détourné pour accueillir des plantes en pot, formant une mini-jungle qui remplit bien sa fonction de camouflage !

Ravis, les nouveaux occupant apprécient pleinement la nouvelle décoration de leur appartement, bien plus dans leur goût qu’auparavant, les parents profitent du nouvel agencement de leur chambre-salle-de-bain, et les meubles sur mesure facilitent la vie de chacun !


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

One Reply to “Avant/Après : Rénovation d’un appartement familial de 128 m2.”

Laisser un commentaire